Emprise mentale, quand la thérapie dérape

2016
55:00

19 avril 2016

3,0 37 x
Plus de 2500 plaintes contre les thérapeutes déviants sont enregistrées chaque année. Ils seraient en réalité des dizaines de milliers à exercer une emprise mentale sur leurs patients. Un vide juridique a favorisé l'émergence de thérapies conçues par ces gourous pour manipuler leurs patients, en induisant par exemple l'emergence de faux souvenirs. Leur motivation : l'argent, le sexe ou le pouvoir. Jusqu'en 2010, l'exercice de la psychothérapie n'était pas réglementé. C'est toujours le cas pour ...
Archives
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. En savoir plus.